Tout savoir sur le carrelage en céramique

 

Dans le domaine de l’immobilier et surtout de la construction, il faut faire attention aux moindres détails pour que tout soit fait à la perfection de telle sorte qu’on est un résultat qui reflète, nos attentes. Pour attribuer à n’importe quel bâtiment une allure assez fière, il faut que la surface soit faite en matière durable pour éviter que tout ne s’effondre. Et donc pour embellir en quelque sorte sa construction, il faut des carreaux de marques essentiellement en céramique. D’ailleurs la céramique est un mot employé pour désigner toute sorte de carrelage à base d’argile humide. On y ajoute des éléments comme la terre, le sable, le quartz, le feldspath et bien d’autres. Ce sont tous des éléments naturels qui constituent la base de la céramique, ce qui procure une certaine durabilité dans le temps au bâtiment. On est donc tenter de croire que c’est l’élément incontournable pour réaliser une construction, à la hauteur de nos attentes. Quels sont donc les différents carrelages en céramique ? 

La terre cuite

Quand on prend la grande catégorie des carreaux en céramique, le plus utilisé est la terre cuite à cause de sa composition en argile ordinaire que l’on mélange au sable pour avoir une solidité, nul autre pareil. Quand on va un peu plus en profondeur, on se rend compte que c’est de l’argile cuit dans des conditions avoisinant 900°C. Elle est dotée d’une importante épaisseur pour couvrir des parties importantes lors des travaux. C’est pour cela que plusieurs entreprises spécialisés en construction l’adoptent fréquemment. 

Le grès 

L’autre catégorie la plus importante est le grès, car il est constitué de deux grandes branches. La première est le grès cérame et la seconde est le grès étiré qui se rapproche un peu plus du cérame.