Le taux d’usure : que faut-il retenir ?

Le taux d’usure offre aux emprunteurs une protection contre les abus potentiels. Ce taux se doit d’être respecté. Cependant, certains dossiers d’emprunteurs peuvent être exclus de l’accès au crédit immobilier à ce tarif. Découvrez dans le présent article l’importance du taux d’usure et quelques solutions pour le contourner. 

À quoi sert le taux d'usure ? 

Dans le domaine de la finance, le terme usurier correspond aux intérêts courus par une hypothèque avec un taux d’intérêt si élevé qu’il est considéré comme abusif. Les établissements bancaires sont donc contraints de respecter les limites fixées par des taux d’intérêt d’usure. Cette limite a deux objectifs spécifiques : le taux d’usure permet de protéger les emprunteurs des taux d’usure excessifs que peuvent proposer les banques. En effet, si les taux d’usure sont trop élevés, les emprunteurs peuvent se retrouver dans des situations financières difficiles. Le taux d’usure a également une fonction de surveillance et de régulation dans les institutions financières. En fait, des taux d’usure trop élevés peuvent déstabiliser l’ensemble de l’économie mondiale. Pour plus de compréhension, veuillez consulter l’article publié ici

Refus de prêt immobilier : quelques solutions 

  • Changer l’assurance de l’emprunteur. 

L’assurance hypothécaire, qui représente la majorité (30 à 50 %) des prêts hypothécaires, peut contribuer à des taux de rotation plus élevés. En faisant concurrence à votre assurance prête hypothécaire, vous pouvez obtenir des taux d’usure nettement inférieurs sur vos prêts (et réaliser des économies importantes).

  • Négociez des frais de dossier moins élevés.

Dans les situations où les taux de rotation dépassent, les établissements de crédit sont généralement suffisamment flexibles pour réduire les frais de dossier. N’hésitez donc pas à en profiter !

  • Augmenter la contribution individuelle.

Cette solution est généralement la plus difficile à mettre en œuvre, mais elle réduit le capital emprunté et entraîne une moindre usure. 

Plusieurs solutions s'offrent donc à vous en cas de refus de prêt immobilier.